Aimovig® : nouvelle AMM européenne dans le traitement de la migraine


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Aimovig® (erenumab) a obtenu une AMM européenne pour la prophylaxie de la migraine chez l’adulte ayant au moins 4 jours de migraine par mois.

Il se présente sous forme de solution injectable en seringue ou stylo préremplis contenant 70 mg d’erenumab. L’injection se fait par voie sous-cutanée.

L’erenumab est un anticorps monoclonal de type IgG2 entièrement humain qui se fixe au récepteur du Calcitonin Gene-Related Peptide (CGRP). Ce récepteur se trouve dans des sites impliqués dans la physiopathologie de la migraine, tels que le ganglion trigéminal.

L’erenumab se lie de manière compétitive et spécifique au CGRP, inhibe sa fonction au niveau du récepteur du CGRP et n’a pas d’activité significative sur les autres récepteurs de la famille des calcitonines.

Le CGRP est un neuropeptide qui module le signal nociceptif et un vasodilatateur qui a été associé à la physiopathologie de la migraine. À la différence des autres neuropeptides, il a été montré que les taux de CGRP augmentent significativement durant la crise de migraine et reviennent à la normale avec le soulagement des céphalées. La perfusion intraveineuse de CGRP induit des céphalées de type migraine chez les patients.