AHA : Inhibiteurs du SGLT2 dans le diabète de type 2 : quelle efficacité en prévention primaire et secondaire ?

  • Dr Philippe Tellier

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le SGLT2 ou « sodium-glucose cotransporter-2 » est une protéine chargée de la réabsorption du glucose par le tubule contourné proximal. Son inhibition pharmacologique permet de réduire la glycémie et ce mécanisme d'action est à l'origine d'une nouvelle classe thérapeutique, celle des iSGLT2, qui a suscité un vif intérêt en diabétologie comme en cardiologie. En effet, plusieurs essais randomisés de grande envergure ont montré que ces médicaments étaient à même de réduire la fréquence des évènements cardiovasculaires (ECV) chez les patients atteints d'un diabète de type 2. Le bénéfice cardiovasculaire semble plus important en cas de maladie cardiovasculaire athéromateuse (MCVA) établie, indépendamment du contrôle glycémique. Les recommandations tant européennes qu'étatsuniennes tiennent compte de cette nuance en réservant les iSGLT2 à la prévention secondaire en cas de diabète de type 2. Cependant, le bénéfice dans le cadre de la prévention primaire chez les patients diabétiques qui cumulent les facteurs de risque cardiovasculaire sans maladie athéromateuse déclarée mérite d'être évalué avec plus de précision car, sur ce point, c'est l'incertitude qui domine, en raison d'effectifs plus faibles et d'évènements critiques moins fréquents.

Une méta-analyse actualisée et exhaustive