AHA 2019 — Un LDL très bas réduit le risque d’événements cardiovasculaires ultérieurs après un accident vasculaire cérébral ischémique


  • Daniel M. Keller, Ph.D
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique d’origine athéroscléreuse, le fait de cibler un taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL-C)

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations préconisent la mise en place d’un traitement intensif par statines après un accident vasculaire cérébral ischémique d’origine athéroscléreuse, mais le rôle d’un taux approprié de LDL-C pour prévenir les événements CV ultérieurs était incertain.
  • Cet essai indique que le taux à cibler doit être

Protocole de l’étude

  • Des patients ayant subi un accident vasculaire cérébral ischémique ou un accident ischémique transitoire (AIT) avec athérosclérose ont été affectés de manière aléatoire à une cible de LDL-C
  • Un titrage par statines en monothérapie ou en association (ézétimibe, etc.) a été réalisé jusqu’à atteindre la cible.
  • Le contact avec les patients était maintenu en continu pour s’assurer que leur taux correspondait à la cible, avec un suivi tous les 6 mois.
  • Les patients et les investigateurs n’étaient pas en aveugle, mais les évaluateurs l’étaient.
  • L’étude n’a pas reçu de financement commercial.

Principaux résultat s

  • Événement d’entrée : AVC ischémique, 86 % ; AIT, 14 %.
  • Médiane de 6 jours depuis l’événement d’entrée.
  • Les groupes ont été bien appariés à l’entrée dans l’étude, avec  un taux de LDL-C de 135 mg/dl.
  • La durée de suivi médiane était de 3,5 ans.
  • C ibles atteintes.
    • Groupe 100 ± 10 mg/dl : 96 mg/dl.
  • Sur une période de 8 ans, critère d’évaluation composite principal d’AVC ischémique ou non déterminé, infarctus du myocarde, revascularisation coronaire urgente, revascularisation carotidienne urgente après AIT, décès d’origine vasculaire :
    • Réduction relative de 22 % des taux d’événements :
    • RR ajusté : 0,78 (IC à 95 % : 0,61–0,98 ; P = 0,036).
  • Aucune augmentation significative des hémorragies intracrâniennes ou du diabète incident.

Limites

  • Un financement limité a mis fin à l’essai après 277 événements du critère d’évaluation principal contre 385 prévus.
  • Essai sans aveugle.
  • Plusieurs médicaments/doses.