AHA 2019 — La dapagliflozine apporte un bénéfice aux patients atteints d’insuffisance cardiaque, non diabétiques, avec fraction d’éjection réduite


  • Daniel M. Keller, Ph.D
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Essai DAPA-HF : la dapagliflozine (DAPA) réduit les événements d’insuffisance cardiaque (IC) chez les patients présentant une fraction d’éjection ventriculaire gauche réduite (IC-FEVGr) avec ou sans diabète de type 2.

Pourquoi est-ce important ?

  • La DAPA offre une nouvelle approche thérapeutique de l’ IC-FEVGr  chez les patients, avec ou sans diabète de type 2.

Protocole de l’étude

  • Des patients atteints d’une IC de classe II-IV selon la classification de la New York Heart Association (NYHA), avec une fraction d’éjection ventriculaire gauche (FEVG)  ≤ 40 %, ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir de la DAPA 10 mg par jour (n = 2 373) ou un placebo (n = 2 371), tous recevant un traitement médical standard.
  • Patients avec ou sans diabète de type 2 et propeptide cérébral natriurétique N-terminal≥ 600 pg/ml.
  • L’essai DAPA-HF est financé par AstraZeneca.

Principaux résultats

  • Les patients des groupes avec diabète et sans diabète ont été bien appariés selon l’âge (moyenne : 67 ans), le sexe, la classe NYHA, la FEVG moyenne (31 %), d’autres paramètres biologiques, et les traitements et dispositifs médicamenteux.
  • La DAPA a engendré des réductions substantielles et cohérentes de la mortalité et de l’aggravation de l’IC par rapport au placebo, quel que soit le statut du diabète de type 2.
  • Critère d’évaluation composite principal de mortalité cardiovasculaire/hospitalisation pour IC/visite urgente pour IC sur 24 mois :
    • Diabète de type 2 : RR : 0,75 (IC à 95 % : 0,63–0,90) ;
    • Pas de diabète de type 2 : RR : 0,73 (IC à 95 % : 0,60–0,88).
  • Composantes du critère :
    • Événement d’aggravation de l’IC :
      • Diabète de type 2 : RR : 0,77 (IC à 95 % : 0,61–0,95) ;
      • Pas de diabète de type 2 : RR : 0,62 (IC à 95 % : 0,48–0,80).
    • Décès d’origine cardiovasculaire :
      • Diabète de type 2 : RR : 0,79 (IC à 95 % : 0,63–1,01) ;
      • Pas de diabète de type 2 : RR : 0,85 (IC à 95 % : 0,66–1,10).
  • Critère d’évaluation secondaire : mortalité toutes causes confondues.
    • Diabète de type 2 : RR : 0,78 (IC à 95 % : 0,63–0,97) ;
    • Pas de diabète de type 2 : RR : 0,88 (IC à 95 % : 0,70–1,12).
  • Sécurité d’emploi/événements indésirables (EI) :
    • Diabète de type 2 : tout EI grave : DAPA, 41,7 % par rapport au placebo, 48,3 % (P = 0,002) ;
    • Pas de diabète de type 2 : aucune différence significative.
  • Taux d’arrêt de 4,0 % à 5,4 % dans tous les groupes.

Limites

  • Les résultats doivent être confirmés.
  • Aucune information n’est disponible sur le séquençage du médicament.