AHA 2018 — Le méthotrexate à faible dose n’apporte aucun bénéfice préventif dans le cadre de l’athérosclérose


  • Hao Cheng, MD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le méthotrexate à faible dose n’apporte aucun bénéfice en matière d’événements cardiaques pour les patients atteints d’une maladie athérosclérotique stable.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il existe une relation de causalité entre l’athérothrombose et l’inflammation.
  • Le canakinumab, un anticorps monoclonal, a entraîné un taux d’événements cardiovasculaires inférieur à celui observé avec le placebo dans le cadre d’un essai randomisé antérieur (CANTOS).
  • Cette étude a pour objectif de déterminer si le méthotrexate à faible dose confère un bénéfice similaire.

Protocole de l’étude

  • Essai en double aveugle randomisé portant sur le méthotrexate à faible dose (à une dose cible de 15 à 20 mg par semaine) par rapport à un placebo.
  • Les patients ont été inclus s’ils présentaient des antécédents d’infarctus du myocarde ou de maladie coronaire pluritronculaire, ainsi qu’un diabète de type 2 ou un syndrome métabolique.
  • Les critères d’évaluation principaux étaient des critères composites de l’infarctus du myocarde non mortel, d’AVC non mortel, ou de décès cardiovasculaire ainsi que d’hospitalisation pour un angor instable ayant nécessité une revascularisation urgente.

Principaux résultats

  • 4 786 patients ont été affectés de manière aléatoire avec un suivi médian de 2,3 ans.
  • Le méthotrexate n’a pas entraîné des taux d’interleukine-1β, d’interleukine-6 ou de protéine C-réactive inférieurs, par rapport au placebo.
  • Le critère d’évaluation principal original a été atteint chez 170 patients du groupe sous méthotrexate et chez 167 patients du groupe sous placebo (taux d’incidence de 3,46 contre 3,43 pour 100 personnes-années ; RR [IC à 95 %] de 1,01 [0,82–1,25]).
  • Le méthotrexate était associé à :
    • Des élévations des taux d’enzymes hépatiques, P 
    • Des réductions de la numération des leucocytes et des taux d’hématocrites, P 
    • Une incidence supérieure de cancers cutanés non basocellulaires, P = 0,002.

Limites

  • Marqueurs inflammatoires inférieurs, par rapport à l’étude CANTOS.

Commentaires des experts

  • « Comment ces deux études [CIRT et CANTOS] pourraient-elles être différentes ? Eh bien… la Hs-CRP (risque inflammatoire) dans l’étude CIRT est de 1,5 mg. Dans l’étude CANTOS, elle est de 4,2 mg… En outre, le taux de LDL-C moyen était réduit à 68 mg/dl dans l’étude CIRT alors que le groupe de l’étude CANTOS avait un taux de LDL-C moyen de 82 mg/dl. Le groupe de l’étude CANTOS présente peut-être un risque supérieur, avec une plus forte présence de [l’inflammation]. » Dr Sidney C. Smith, Jr., professeur de médecine, Université de Caroline du Nord (University of North Carolina).