AHA 2018 — L’icosapent éthyl a réduit les événements cardiovasculaires indésirables majeurs


  • Hao Cheng, MD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’icosapent éthyl a permis une réduction significative des événements cardiovasculaires importants de 25 %, par rapport au placebo.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’icosapent éthyl était connu pour diminuer les taux de triglycérides, mais il n’était pas certain que cela se traduise par une diminution des événements ischémiques.

Protocole de l’étude

  • Essai multicentrique, randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo. 
  • Des patients atteints d’une maladie cardiovasculaire ou d’un diabète et présentant d’autres facteurs de risque, sous traitement par statines, avec un taux de triglycérides à jeun de 135–499 mg par décilitre (1,52–5,63 mmol par litre) et un taux de lipoprotéines de faible densité (Low-Density Lipoprotein, LDL) de 41–100 mg par décilitre (1,06–2,59 mmol/l) ont été inclus.
  • Les patients ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir 2 g d’icosapent éthyl deux fois par jour (dose quotidienne totale : 4 g) ou un placebo.
  • Le critère d’évaluation principal était un critère composite du décès cardiovasculaire, de l’infarctus du myocarde (IM) non fatal, de l’AVC non fatal, de la revascularisation coronaire ou de l’angor instable.

Principaux résultats

  • 8 179 patients ont été inclus et suivis pendant une durée médiane de 4,9 ans.
  • Un événement défini comme critère d’évaluation principal est survenu chez 17,2 % des patients du groupe sous icosapent éthyl, contre 22,0 % des patients sous placebo ; RR de (IC à 95 %) 0,75 (0,68–0,83 ; P 
  • Les critères d’évaluation supplémentaires de l’ischémie ainsi que le taux de décès cardiovasculaires étaient significativement inférieurs dans le groupe sous icosapent éthyl, (RR de [IC à 95 %] 0,80 [0,66–0,98] ; P = 0,03).
  • Du point de vue de l’ampleur de l’effet, l’icosapent éthyl a réduit le taux d’événements cardiovasculaires importants de 25 %, avec notamment une réduction des décès de causes cardiovasculaires de 20 %, une réduction des IM de 31 % et une réduction des AVC de 28 %.

Limites

  • Faible utilisation de l’ézétimibe ou des inhibiteurs de PCSK9.

Commentaires des experts

  • « L’étude REDUCE-IT confirme que l’icosapent éthyl est sûr, bien toléré et qu’il réduit la survenue d’événements cardiovasculaires potentiels chez les patients stables présentant une hypertriglycéridémie à risque élevé et prenant un traitement par statines basé sur les données probantes. Contrairement à d’autres médicaments dont l’efficacité en tant qu’adjuvants aux statines est prouvée, il s’avère qu’il fonctionne via un mécanisme non lié à la régulation à la hausse de l’expression du récepteur des LDL. » — Dr Carl Orringer, Université de Miami (University of Miami).