AHA 2018 — L’ézétimibe réduit le risque d’événements cardiaques majeurs chez les personnes âgées japonaises


  • Hao Cheng, MD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Cette étude apporte les premières données probantes indiquant que la prévention primaire des événements cardiovasculaires athéroscléreux est possible avec un traitement hypolipémiant chez les patients admissibles âgés d’au moins 75 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Dans de nombreux pays, la population croissante des personnes âgées d’au moins 75 ans augmente de manière spectaculaire les taux d’hypercholestérolémie.
  • Cependant, aucun essai contrôlé randomisé n’a été réalisé sur l’efficacité du traitement du cholestérol LDL (LDL-C) chez les patients âgés d’au moins 75 ans présentant un LDL-C élevé. 

Protocole de l’étude

  • Étude prospective, randomisée, en ouvert et à critère d’évaluation en aveugle (PROBE) menée auprès d’adultes japonais plus âgés (au moins 75 ans) sans maladie cardiovasculaire.
  • Les patients étaient inclus s’ils présentaient un taux de LDL-C d’au moins 140 et l’un des éléments suivants : diabète, hypertension, taux de cholestérol HDL faible, hypertriglycéridémie, tabagisme, antécédents documentés d’infarctus cérébral ou maladie artérielle périphérique.
  • Les patients ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir uniquement des conseils nutritionnels ou des conseils nutritionnels et 10 mg/jour d’ézétimibe.
  • Le critère d’évaluation principal était un critère composite des événements cardiovasculaires athéroscléreux, à savoir une mort subite cardiaque, un infarctus du myocarde, une intervention coronarienne percutanée/un pontage aortocoronarien et un AVC.

Principaux résultats

  • 3 796 patients ont été inclus dans l’analyse finale.
  • La cohorte sous ézétimibe a montré une diminution significative du critère d’évaluation principal RR (IC à 95 %) de 0,659 (0,504–0,862), P = 0,002.
  • La cohorte sous ézétimibe n’a pas montré de bénéfices significatifs concernant :
    • Les événements cérébrovasculaires RR (IC à 95 %) de 0,781 (0,549–1,112), P = 0,171.
    • La mortalité toutes causes confondues, RR (IC à 95 %) de 1,087 (0,885–1,337), P = 0,427.

Limites

  • Protocole PROBE, aucun placebo.

Commentaires des experts

  • « [Les résultats sont-ils] généralisables aux populations non japonaises ? …Il est possible que les Japonais obtiennent une réponse biologique différente à la réduction du LDL. Il existe différents polymorphismes NPC1L1 dans la population japonaise, que nous inhibons avec l’ézétimibe. Mais cela influerait sur l’efficacité et nous disposons de données de l’étude japonaise PRECISE-IVUS qui indiquent une régression plutôt remarquable avec l’ézétimibe ajouté à l’atorvastatine. Il pourrait donc s’agir d’un effet biologique. » — Dr Jennifer Robinson, MPH, professeur aux départements d’épidémiologie et de médecine, Université de l’Iowa (University of Iowa).