AHA 2018 — L’association sacubitril-valsartan réduit le taux de NT-proBNP dans le cadre de la défaillance cardiaque aiguë avec décompensation


  • Hao Cheng, MD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’une insuffisance cardiaque avec diminution de la fraction d’éjection qui étaient hospitalisés pour une défaillance cardiaque aiguë avec décompensation présentaient une plus forte réduction du taux de peptide natriurétique de type B N-terminal pro (N-Terminal Pro B-Type Natriuretic Peptide, NT-proBNP) avec l’association sacubitril-valsartan, qu’avec l’énalapril.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les traitements conformes aux recommandations pour la défaillance cardiaque aiguë avec décompensation sont limités.
  • Un essai antérieur (PARADIGM-HF) a démontré que l’association sacubitril-valsartan réduisait les décès cardiovasculaires ou l’insuffisance cardiaque, par rapport à l’énalapril.
  • Cependant, les patients hospitalisés pour défaillance cardiaque aiguë avec décompensation étaient exclus de cette étude.

Protocole de l’étude

  • Essai contrôlé randomisé (PIONEER-HF) portant sur l’association sacubitril-valsartan (dose cible : 97 mg de sacubitril/103 mg de valsartan, deux fois par jour) comparée à l’énalapril (dose cible : 10 mg deux, fois par jour).
  • Les patients atteints d’une insuffisance cardiaque avec diminution de la fraction d’éjection (≤ 40 %) hospitalisés pour une défaillance cardiaque aiguë avec décompensation ont été inclus.
  • Le critère d’évaluation principal de l’efficacité était la variation proportionnelle à moyenne temporelle de la concentration de NT-proBNP, par rapport à l’entrée dans l’étude, jusqu’aux semaines 4 et 8.
  • Les critères d’évaluation secondaires étaient les résultats de sécurité d’emploi.

Principaux résultats

  • 881 patients ont été randomisés.
  • L’association sacubitril-valsartan a permis une réduction supplémentaire de 29 % du taux de NT-proBNP, par rapport à l’énalapril (IC à 95 %, 19–37 % ; P 
  • Dans les résultats exploratoires, l’association sacubitril-valsartan a entraîné une réduction significative de la réhospitalisation pour une insuffisance cardiaque (RR : 0,56 ; IC à 95 % : 0,37–0,84) et du critère composite d’événements cliniques graves (RR : 0,54 ; IC à 95 % : 0,37–0,79).
  • Aucune différence entre les deux groupes d’étude n’a été observée au niveau des événements de sécurité d’emploi, à savoir une dégradation de la fonction rénale, une hyperkaliémie, une hypotension symptomatique ou un angiœdème.

Limites

  • Critère d’évaluation principal de substitution d’utilisation du taux de NT-proBNP.

Commentaires des experts

  • « L’étude PIONEER a ouvert une voie prometteuse. Il s’agit…d’un algorithme plus simple pour la prise en charge à l’hôpital, puis en ambulatoire, des patients atteints d’une insuffisance cardiaque avec diminution de la fraction d’éjection. Il est plus intéressant pour ceux qui, comme moi…traitent ces patients, et également plus intéressant pour les patients eux-mêmes, qui n’ont pas besoin de changer de traitement et de procéder à d’autres changements. » — Dr Larry Allen