AG : l’association acupuncture et injection d’AH est supérieure à l’injection d’AH seule dans une méta-analyse

  • Zheng Y & al.
  • Evid Based Complement Alternat Med
  • 1 janv. 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’acupuncture associée à l’injection d’acide hyaluronique (AH) est plus efficace que l’injection d’AH seule pour l’arthrose du genou (AG), selon une méta-analyse de 10 essais contrôlés randomisés (ECR).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats suggèrent que l’acupuncture en association avec l’injection d’AH constitue une option de traitement privilégiée, mais les limitations méthodologiques justifient la conduite d’autres recherches.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une méta-analyse de 10 ECR ayant inclus 998 participants.
  • Les critères d’évaluation principaux étaient la douleur, évaluée par l’échelle visuelle analogique, ainsi que les symptômes au niveau des genoux et la fonction de ces derniers, évalués par le score du genou de Lysholm (Lysholm knee score ; intervalle : 1–100, un score plus élevé indiquant la présence de moins de symptômes et une meilleure fonction).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • L’association acupuncture et injection d’AH s’est révélée supérieure à l’injection d’AH seule concernant :
    • les symptômes au niveau des genoux et la fonction de ces derniers :
      • différence moyenne (DM) de 8,09 (P 
    • le soulagement de la douleur :
      • DM de -1,39 (P 
    • le taux d’efficacité clinique :
      • risque relatif de 1,23 (P 

Limites

  • Aucune des études incluses n’a mentionné de mise en aveugle.
  • La plupart des études incluses comprenaient des échantillons de taille relativement faible.
  • Toutes les études ont été menées en Chine et il est possible que les résultats ne s’appliquent pas à d’autres populations.
  • Hétérogénéité entre les études.