Adénocarcinome canalaire pancréatique : les disparités observées au niveau des résultats sont associées à la qualité des soins

  • Heller DR & al.
  • JAMA Surg
  • 4 déc. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une analyse rétrospective révèle que les patients d’origine ethnique noire atteints d’un adénocarcinome canalaire pancréatique (ACCP) présentent une meilleure survie que les patients d’origine ethnique blanche, lorsque la qualité des soins prodigués est similaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients d’origine ethnique noire devraient obtenir de meilleurs résultats avec un meilleur accès aux soins.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte basée sur la base de données nationale américaine du cancer (National Cancer Database ; n = 278 936 ; 83,3 % de patients d’origine ethnique blanche ; 12,6 % de patients d’origine ethnique noire) a été menée.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les patients d’origine ethnique noire étaient plus jeunes au moment de la présentation (âge moyen : 66,2 ans contre 69,1 ans ; P 
  • Chez les patients atteints d’une maladie de stade I, la probabilité de faire l’objet d’une chirurgie était similaire pour les patients d’origine ethnique noire et blanche, mais les patients d’origine ethnique noire atteints d’une maladie de stade II étaient moins susceptibles de faire l’objet d’une chirurgie que les mêmes patients d’origine ethnique blanche (52,2 % contre 60,2 % ; P 
  • Les patients d’origine ethnique noire atteints d’une maladie avancée étaient moins susceptibles de faire l’objet d’une chimiothérapie, en particulier dans le cas d’une maladie de stade IV (51,0 % contre 55,5 % ; P 
  • Les patients d’origine ethnique noire ont présenté une survie plus courte (rapport de risque [RR] : 1,04 ; IC à 95 % : 1,02–1,05).
  • Lors du contrôle pour prendre en compte le stade clinique et le traitement, les patients d’origine ethnique noire ont obtenu une meilleure survie (RR : 0,94 ; IC à 95 % : 0,93–0,96).

Limites

  • Analyse rétrospective.