ADA 2019—Le sémaglutide oral est associé à une baisse de 50 % des décès d’origine CV et toutes causes confondues


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Le sémaglutide oral n’augmente pas le risque de maladie cardiovasculaire (MCV), par rapport au placebo, des patients atteints de diabète de type 2 (DT2).
  • Dans l’essai PIONEER 6, le médicament a été associé à une réduction de 50 % des décès dus aux MCV et de la mortalité toutes causes confondues.

Pourquoi est-ce important 

  • Le sémaglutide oral offre une option ne nécessitant pas d’injection pour les patients atteints de DT2, présentant un risque élevé de MCV et une insuffisance rénale chronique.
  • La formulation orale du médicament est en cours d’évaluation en Europe, au Canada et par la FDA.

Principaux résultats

  • Des événements cardiovasculaires indésirables majeurs sont survenus chez 3,8 % des patients ayant reçu le sémaglutide oral contre 4,8 % des patients ayant reçu le placebo : RR : 0,79 (IC à 95 % : 0,57–1,11 ; P 
  • Pour chaque composante du critère d’évaluation composite, les RR (IC à 95 %) correspondant au sémaglutide, par rapport au placebo, étaient les suivants :
    • Décès d’origine cardiovasculaire : 0,49 (0,27–0,92) ;
    • Infarctus du myocarde non mortel : 1,18 (0,73–1,90) ;
    • Accident vasculaire cérébral non mortel : 0,74 (0,35–1,57) ; et
    • Décès toutes causes confondues : 0,51 (0,31–0,84).
  • Un plus grand nombre d’événements gastro-intestinaux a été observé avec le sémaglutide.

Protocole de l’étude 

  • L’essai, mené dans 21 pays, a inclus 3 183 participants prenant soit 14 mg de sémaglutide une fois par jour (n = 1 591) soit un placebo (n = 1 592).
  • Critère d’évaluation principal : délais jusqu’au premier événement cardiaque majeur.
  • Financement : Novo Nordisk.

Limites 

  • Les auteurs exhortent à faire preuve de prudence dans l’interprétation des données n’indiquant aucune interaction avec le traitement dans les sous-groupes en raison du petit nombre d’événements et de la large plage des valeurs des IC.