ADA 2019—La perfusion combinée GOP est meilleure que le bypass gastrique, les restrictions du régime alimentaire pour certains résultats


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Une perfusion combinée de peptide-1 semblable au glucagon (glucagon-like peptide 1, GLP-1), d’oxyntomoduline et de peptide YY (connue sous le nom de GOP) améliore la glycémie et réduit le poids.
  • Les résultats pour la tolérance au glucose et la variabilité glycémique sont meilleurs que ceux du bypass gastrique et du régime alimentaire très faiblement calorique.

Pourquoi est-ce important 

  • L’un des effets du bypass gastrique de Roux-en-Y (RYGB) est l’augmentation des taux de GOP, et la perfusion de GOP réduit l’apport énergétique.

Principaux résultats

  • La perte de poids était plus importante avec le GOP qu’avec le sérum physiologique : variation moyenne = -4,4 (IC à 95 % : -5,3 à-3,5 ; p = 0,025).
  • Toutefois, la perte de poids associée au GOP (4 % par rapport à la valeur initiale) était inférieure à celle associée au RYGB (8,8 %) ou au régime alimentaire très faiblement calorique (7,56 %).
  • Le GOP a surpassé le RYGB pour ce qui est de réduire la glycémie à jeun, mais ne diffère pas du régime alimentaire très faiblement calorique.
  • La tolérance au glucose après un stimulus par un repas mixte était meilleure avec le GOP qu’avec l’une ou l’autre des interventions.
  • La variabilité glycémique était également atténuée davantage avec le GOP par rapport au RYGB ou au régime alimentaire très faiblement calorique.
  • Les perfusions ont été bien tolérées.

Protocole de l’étude 

  • Essai en simple aveugle auprès de patients atteints d’obésité et de prédiabète/diabète.
  • 15 avaient reçu du GOP, 11 du sérum physiologique, chacun pendant 4 semaines.
  • Les auteurs ont également analysé des données portant sur 21 patients qui avaient subi un RYGB et 22 patients suivant un régime alimentaire très faiblement calorique.
  • Les résultats comprenaient le poids, la tolérance au glucose et la variabilité glycémique.
  • Financement : Conseil de recherches médicales du Royaume-Uni, autres.

Limites 

  • Perfusion seulement 12 heures sur 24.
  • Petite population, courte durée.