Activité physique mixte pour la fibromyalgie : une revue Cochrane


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle revue Cochrane ayant évalué les bénéfices et les préjudices de l’activité physique mixte pour la fibromyalgie a révélé que celle-ci améliore probablement la qualité de vie liée à la santé (QdV-LS), la fonction physique et la fatigue chez l’adulte. 

Les chercheurs ont examiné les données portant sur 2 088 personnes (98 % de femmes) issues de 29 essais contrôlés randomisés et ont comparé les effets de protocoles d’entraînement d’exercices mixtes qui incluent 2 types d’exercices ou plus, comme les exercices aérobiques, de résistance et de souplesse pour les adultes atteints d’une fibromyalgie, accompagnés d’autres interventions sur l’activité physique ou non. Les critères d’évaluation principaux étaient la QdV-LS, la douleur, la raideur, la fatigue, le fonctionnement physique, les retraits et les événements indésirables.

21 études ont comparé l’activité physique mixte à un programme témoin. Les auteurs ont découvert que l’activité physique mixte améliore probablement la QdV-LS, la fonction physique et la fatigue, par rapport aux témoins. Ils affirment cependant que cette amélioration pourrait être faible et sans importance clinique pour certains participants. Les données probantes de faible qualité ont suggéré que l’activité physique mixte pourrait légèrement améliorer la raideur. 

Même si l’activité physique mixte a été bien tolérée, les auteurs ont noté que les données probantes sur les préjudices étaient insuffisantes. Ils ont par ailleurs précisé ne pas être certains de la sécurité de cette activité. 

Dans l’ensemble, les examinateurs ont estimé la qualité des données probantes comme étant faible à modérée, en raison du faible nombre de personnes incluses dans les études, de certains problèmes portant sur le protocole des études et de la faible qualité des résultats.