ACCP : une radiothérapie peropératoire après un TNT pourrait offrir un bénéfice en cas de résection R1

  • Sekigami Y & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 3 janv. 2021

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les résultats d’une analyse rétrospective suggèrent que la radiothérapie peropératoire (RTPO) pourrait limiter le désavantage de survie en cas de résection R1 après un traitement néoadjuvant total (TNT), dans le cadre d’un adénocarcinome canalaire du pancréas (ACCP).

Pourquoi est-ce important ?

  • L’association avec l’amélioration de la survie suggère un bénéfice possible, sans augmentation des événements indésirables.

Méthodologie

  • Une analyse rétrospective monocentrique a été réalisée à partir de patients ayant reçu un TNT à base de FOLFIRINOX (acide folinique, fluorouracile, irinotécan, oxaliplatine) et ayant fait l’objet d’une résection (N = 201).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 44 % des patients ont fait l’objet d’une RTPO.
  • Au sein de ce groupe, 78 % des patients ont fait l’objet d’une résection R0 et 22 % d’une résection R1.
  • La mortalité à 90 jours était similaire entre les groupes RTPO et sans RTPO (3,4 %, contre 2,7 % ; P = 0,999).
  • Le taux de complications était similaire entre les groupes RTPO et sans RTPO (17 %, contre 23 % ; P = 0,477).
  • Dans l’ensemble, la RTPO n’était associée à aucune amélioration de la survie sans maladie (SSM) médiane ou de la survie globale (SG) médiane.
  • Comparativement à une résection R0, une résection R1 était associée à :
    • une SSM moins favorable : 29 mois, contre 19 mois (P = 0,001) ; 
    • une SG moins favorable : 60 mois, contre 30 mois (P 
  • Chez les patients ayant fait l’objet d’une résection R0 et R1 qui ont reçu une RTPO, aucune différence significative n’a été observée au niveau de la SSM (R0 : 29 mois ; R1 : 20 mois ; P = 0,114) ou de la SG (R0 : 48 mois ; R1 : 37 mois ; P = 0,307).

Limites

  • Il s’agit d’une analyse rétrospective monocentrique.