ACCP : la chimiothérapie néoadjuvante permet d’augmenter les taux de résection et de survie

  • Maggino L & al.
  • JAMA Surg
  • 24 juil. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • En situation réelle, l’achèvement de la chimiothérapie primaire était associé à un taux de résection plus élevé et à une amélioration de la SG chez les patients atteints d’un adénocarcinome canalaire pancréatique (ACCP) à la limite de la résécabilité (LR) ou localement avancé (LA).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données probantes en situation réelle concernant la chimiothérapie primaire confirment les résultats des essais cliniques.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte observationnelle prospective a été menée en Italie auprès de 680 patients ; 39,3 % étaient atteints d’un ACCP LR et 60,7 % d’un ACCP LA.
  • Financement : Associazione Italiana per la Ricerca sul Cancro ; ministère italien de la Santé ; subvention Cam-Pac de la Communauté européenne FP7.

Principaux résultats

  • 92,9 % des patients ont fait l’objet d’une chimiothérapie, 23,9 % d’une chirurgie, 15,1 % d’une résection (LR : 24,1 % ; LA : 9,0 %).
  • Le schéma FOLFIRINOX modifié/original (fluorouracile, leucovorine, oxaliplatine et irinotécan) était le plus fréquemment utilisé (45,6 %), suivi de l’association gemcitabine et paclitaxel dans une formulation de nanoparticules liées à l’albumine (nab-paclitaxel ; 21,6 %).
  • Le taux d’achèvement du traitement était de 71,6 %.
  • La résection était associée à l’achèvement de la chimiothérapie (rapport de cotes [RC] : 14,323 ; P 
  • La résection après l’achèvement du traitement était plus fréquente dans le cas d’un ACCP LR (RC : 7,216 ; P = 0,001) et de réponse du CA19-9 (RC : 5,010 ; P = 0,001).
  • Dans l’ensemble, la SG médiane était de 12,8 mois (IC à 95 % : 11,7–13,9).
  • Avec la résection, la SG médiane était comme suit, selon le statut initial :
    • LR : 35,4 mois (IC à 95 % : 27,0–43,7) ;
    • LA : 41,8 mois (IC à 95 % : 27,5–56,1).
  • Les facteurs associés à une prolongation de la survie comprenaient l’achèvement du traitement (rapport de risque [RR] : 0,390 ; P 

Limites

  • Exclusion des patients atteints d’une maladie résécable.