ACC : La mention d'une douleur non thoracique à l'examen augmente le délai admission-intervention (pose de ballonnet)


  • Conference reports - RSi Communications
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Selon les résultats d'une étude présentés lors du congrès de l'ACC, qui s'est tenu en mars à Washington D.C. (États-Unis), la mention d'une douleur non thoracique à l'examen augmenterait le délai admission-intervention (pose de ballonnet) et serait associée à un pronostic clinique défavorable chez les patients présentant un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (IDM ST+). 

Des investigateurs coréens ont conçu une étude visant à déterminer l'impact de la mention d'une douleur non thoracique en tant symptôme caractéristique sur le délai admission-intervention (pose de ballonnet) et le pronostic clinique des patients présentant un IDM ST+. Au total, 11 417 patients présentant un IDM ST+ et ayant subi une intervention coronarienne percutanée (ICP) primaire ont été comparés en fonction du symptôme caractéristique mentionné à l'examen, à savoir une douleur thoracique typique ou une douleur non thoracique. 

En comparaison avec des patients présentant une douleur thoracique typique (n = 9 948, soit 87,1 %), les patients mentionnant une douleur non thoracique (n = 1 469, soit 12,9 %) étaient plus âgés et davantage susceptibles d'être de sexe féminin. Ils présentaient également une incidence plus élevée d'hypertension, de diabète ou d'infarctus du myocarde antérieur, et étaient associés à une classe de Killip plus élevée. Le délai était également significatif, que ce soit pour la durée écoulée entre admission et obtention des résultats d'analyse (53 vs 64 min, p p p p p p 

Les chercheurs ont conclu qu'un triage qui se baserait sur l'électrocardiogramme plutôt que sur le symptôme motivant la consultation pourrait être envisagé dans les services d'urgences.