AAD 2019—Le sécukinumab maintient la réponse PASI75 dans le cadre du psoriasis


  • Marielle Fares, Pharm.D.
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Selon une étude d’extension de phase III de 5 ans, le sécukinumab a permis de maintenir l’amélioration des scores à l’indice d’activité et de sévérité du psoriasis (Psoriasis Activity and Severity Index, PASI) 75 (PASI75) pour des cas de psoriasis modéré à sévère.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le sécukinumab, un anticorps monoclonal anti-IL-17A, produit une réponse complète et durable chez les patients atteints de psoriasis.
  • Cette étude est la plus longue et la plus vaste menée à ce jour pour examiner l’efficacité, la sécurité d’emploi et la tolérance à long terme d’un produit biologique dans le traitement du psoriasis.   

Principaux résultats

  • Chez les patients recevant du sécukinumab, les réponses PASI se sont maintenues jusqu’à la semaine 260 :
    • PASI75/90/100 (85,1 %/67,2 %/37,8 %).
    • PASI ≤ 1 (46 %).
    • Score PASI moyen (2,2) dans le groupe ayant continué à être traité par 300 mg de sécukinumab.  
  • Aucun nouveau signe d’alerte concernant la sécurité d’emploi n’a été rapporté pour le sécukinumab.

Protocole de l’étude

  • Des patients ayant obtenu une réponse PASI75 à la semaine 52 dans deux essais pivots ont été affectés de manière aléatoire, selon un rapport de 2:1, pour recevoir du sécukinumab (300 ou 150 mg) ou un placebo toutes les 4 semaines, jusqu’à la semaine 156 ou la rechute (définie par une réduction > 50 % du score PASI maximal, par rapport à la valeur de référence).
  • Les patients qui ont rechuté sous placebo ont reçu du sécukinumab.
  • À la semaine 156, tous les patients ont reçu du sécukinumab (les patients ont continué à prendre 300 ou 150 mg de sécukinumab, ou ont pu choisir de passer de 150 à 300 mg de sécukinumab).
  • Financement : Novartis, Inc.

Limites

  • Étude menée en ouvert.