AAD 2017 : Le médecin, le malade et l’assureur…aux USA

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Il y a beaucoup de ressemblance entre la médecine pratiquée aux USA et en France. Et le dermatologue français retrouvera les mêmes pathologies, avec les mêmes recommandations et les mêmes traitements, à peu de choses près. Mais il est un domaine franchement exotique pour nous, c'est celui de l'Assurance maladie. En effet, les USA sont le seul des pays développés à ne pas avoir de système public d'Assurance maladie. L'Assurance maladie est privée, et cela change beaucoup de choses. La majorité des américains souscrivent leur Assurance maladie auprès d'une compagnie privée, un peu comme en France l'assurance auto. Sauf que, jusqu'à présent, cette assurance n'était pas obligatoire. Elle l'est devenue du fait de l'Affordable Care Act, appelé Obamacare, dont on sait que les jours sont comptés. Les fonctionnaires, les salariés de grandes compagnies, sont assurés par leur employeur. Les personnes âgées et les pauvres bénéficient d'un système public, Medicare et Medicaid, dont le fonctionnement et les moyens sont également discutés. Mais, en dehors de ces catégories, il reste toute une frange de la population qui n'a ni aide publique ni moyens de s'assurer. L'obligation de s'assurer apportée par l'Obamacare est (ou était) peu appréciée des jeunes en bonne santé et à l'idéologie libérale même en échange d'une aide fédérale ou d'un crédit d'impôt. Un cow-boy n'a pas besoin d'Assurance maladie ! L'Obamacare interdit (ou interdisait) aux a...