AACI : La photobiomodulation, une thérapeutique d’avenir ?

  • Dr Emmanuel Zinski

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Cette revue de la littérature montre que la photobiomodulation (PBM) - qui consiste à délivrer des photons dans le cerveau via un dispositif portable laser - activerait ou optimiserait les fonctions mitochondriales en agissant sur la transcription de différents gènes. Théoriquement, une stimulation à la fréquence de 40 hertz durant une séance unique de 20 minutes devrait diminuer l'accumulation de substance bêta-amyloïde dans le cerveau. Plusieurs études cliniques pilotes randomisées ont effectivement démontré un effet bénéfique immédiat, notamment sur les données électroencéphalographiques, l'imagerie cérébrale et la cognition. Au vue de la littérature, les auteurs estiment que les effets bénéfiques prometteurs de la photobiomodulation ont été sous estimés. Une étude pivot randomisée en double aveugle, contre placebo, sur 228 sujets est en cours chez des sujets Alzheimer.

A suivre…