AAAAI 2019—L’immunothérapie orale aux œufs est plus efficace que l’ajout d’œufs cuits à l’alimentation


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les enfants allergiques aux œufs, même s’ils tolèrent les œufs cuits, l’immunothérapie orale aux œufs aboutit à une désensibilisation plus rapide et une insensibilité prolongée comparativement à l’ajout d’œufs cuits à leur alimentation.
  • L’immunothérapie a produit des effets indésirables plus nombreux.

Pourquoi est-ce important ?

  • Selon les auteurs, leurs résultats semblent indiquer que l’immunothérapie accélère la désensibilisation chez les enfants allergiques aux œufs.

Principaux résultats

  • L’immunothérapie a entraîné une insensibilité prolongée plus longue chez les enfants qui toléraient les œufs cuits que chez ceux qui ne toléraient pas les œufs cuits : 43,5 % contre 17,9 %.
  • L’immunothérapie a produit des taux plus élevés de désensibilisation et d’insensibilité prolongée à 2 ans par rapport à l’ajout d’œufs cuits à l’alimentation :
    • Désensibilisation : 87,0 % contre 22,2 % (p 
    • Insensibilité prolongée : 43,5 % contre 11,1 % (P = 0,009).

Protocole de l’étude

  • Des enfants (n = 52) qui toléraient les œufs cuits ont été affectés de façon aléatoire à l’ajout d’œufs cuits au régime alimentaire ou à l’immunothérapie orale aux œufs.
  • Des enfants intolérants aux œufs cuits (n = 40) ont également été intégrés au groupe recevant une immunothérapie.
  • Suivi : 2 ans.

Limites

  • Population réduite ; n’a pas fait l’objet d’un examen par des pairs.