AAAAI 2019—Immunothérapie aux arachides : présentation des effets à long terme et d’un essai avec des arachides cuites à l’eau


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Il est possible de consommer des arachides après une immunothérapie, selon les résultats d’une paire d’essais présentés à l’occasion du congrès annuel de l’Académie américaine de l’allergie, l’asthme et l’immunologie (American Academy of Allergy, Asthma & Immunology, AAAAI).
  • Une étude a révélé une absence de réponse maintenue 1 an après le traitement par immunothérapie orale à base d’arachides cuites à l’eau.
  • Un deuxième essai a montré que la plupart des personnes qui avaient déjà terminé un précédent essai portant sur l’immunothérapie aux arachides et qui utilisaient des équivalents alimentaires de l’arachide pouvaient toujours consommer des arachides au bout de 8 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les arachides cuites à l’eau permettent d’utiliser une méthode de désensibilisation modifiée et hypoallergénique.
  • Les auteurs de l’étude sur les équivalents alimentaires de l’arachide affirment que cette approche pourrait prévenir le retour des allergies aux arachides après une immunothérapie.

Principaux résultats

  • Après 1 an, tous les participants pouvaient tolérer 6 à 8 arachides dans l’essai sur les arachides cuites à l’eau.
    • Après une pause de 4 semaines, la moitié d’entre eux ne présentaient toujours pas de réponse, et tous montraient encore une tolérance à 2 arachides.
  • 89 % des patients participant à l’essai de suivi à long terme avec des équivalents alimentaires de l’arachide pouvaient toujours consommer des arachides.
    • 74 % mangeaient des arachides tous les jours.
    • La majorité des patients qui n’en consommaient pas ont cité des réactions indésirables ou une aversion pour le goût.

Protocole de l’étude

  • L’étude sur les arachides cuites à l’eau a été menée auprès de 39 enfants affectés de manière aléatoire à l’immunothérapie orale à base d’arachides cuites à l’eau ou à la non-consommation d’arachides.
  • 55 patients qui avaient participé à des essais d’immunothérapie aux arachides ont été suivis pendant 8 ans, et tous ont eu pour consigne d’introduire des arachides dans leur alimentation.

Limites

  • Ces résultats n’ont pas fait l’objet d’un examen par des pairs.