8 adolescents sur 10 ne satisfont pas aux recommandations en matière d’activité physique


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Plus de 80 % des adolescents scolarisés ne respectent pas les recommandations actuelles en matière d’activité physique, d’après les toutes premières tendances mondiales concernant l’insuffisance de l’activité physique chez les adolescents. 

L’étude, qui s’est basée sur des données rapportées par 1,6 million d’élèves âgés de 11 à 17 ans, a révélé que, dans le monde, 81 % des jeunes étaient insuffisamment actifs sur le plan physique (77,6 % des garçons et 84,7 % des filles) en 2016 et qu’ils n’étaient pas parvenus au niveau d’activité physique recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé consistant en 1 heure d’activité physique modérée à vigoureuse par jour.

Même si les données montrent que la prévalence de l’insuffisance de l’activité physique a légèrement diminué chez les garçons depuis 2001, aucun changement n’a été constaté chez les filles pendant cette période. Dans les 146 pays étudiés entre 2001 et 2016, les filles étaient moins actives que les garçons dans la totalité des pays, excepté 4 d’entre eux (l’Afghanistan, les Samoa, les Tonga et la Zambie). 

La région ayant la prévalence la plus élevée d’insuffisance de l’activité physique pratiquée en 2016 était la région de l’Asie-Pacifique à revenu élevé, pour les garçons comme pour les filles, tandis que les régions ayant la prévalence la plus faible étaient les pays occidentaux à revenu élevé pour les garçons et l’Asie du Sud pour les filles.  

Selon les auteurs, qui ont présenté les résultats dans la revue The Lancet Child & Adolescent Health, la priorité devrait être accordée aux mesures visant à accroître l’activité physique.