534 attaques ont ciblé des établissements de santé dans six pays en moins d’un an


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a imploré les parties en conflit de respecter le caractère sacré et la sécurité des établissements de santé ainsi que des personnes qui y travaillent.

Cette requête intervient à l’occasion de la publication de nouvelles données par l’organisation, qui révèlent que 534 attaques ayant ciblé des établissements de santé ont été rapportées dans six pays et territoires de la Région de la Méditerranée orientale entre le 1er janvier et le 19 novembre 2018. 

Selon l’OMS, 310 attaques ayant ciblé les soins de santé ont été dénombrées à Gaza en 2018. Dix-neuf autres attaques ont été rapportées en Libye, où des opérations ont dû être suspendues dans un hôpital spécialisé en urologie ce mois-ci, après l’attaque de trois membres du personnel infirmier et de deux agents de sécurité par un groupe armé venu dérober du matériel médical. 

L’OMS affirme que la République arabe syrienne demeure l’endroit le plus dangereux au monde où travailler en tant qu’agent de santé, 97 agents de santé ayant été tués et 169 autres ayant été blessés lors de 137 attaques cette année.

« Ces attaques sont, hélas, une menace à laquelle sont confrontés quotidiennement les agents de santé dans la Région de la Méditerranée orientale lorsqu’ils se rendent à leur travail, soignent les patients et honorent le serment qu’ils ont pris de sauver des vies », a déclaré l’organisation. 

« L’OMS réitère son appel auprès de toutes les parties en conflit à se remémorer leur humanité, à satisfaire leurs obligations juridiques en vertu du droit humanitaire international et à respecter le caractère sacré et la sécurité des établissements de santé ainsi que des agents de santé. »