33 000 décès sont dus chaque année à des infections par des bactéries résistantes aux antibiotiques


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une étude du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) estime qu’environ 33 000 personnes décèdent chaque année dans l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) des suites directes d’infections bactériennes résistantes aux antibiotiques.

L’étude, publiée dans la revue Lancet Infectious Diseases, démontre également que le fardeau des infections résistantes aux antibiotiques a augmenté depuis 2007.

D’après les données du Réseau européen de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (European Antimicrobial Resistance Surveillance Network, EARS-Net), les auteurs de l’étude estiment que 671 689 infections par des bactéries résistantes aux antibiotiques (intervalle d’incertitude à 95 % : 583 148–763 966) sont survenues dans l’UE/EEE en 2015, parmi lesquelles 63,5 % (426 277) étaient des infections associées aux soins de santé.

Les infections résistantes aux antibiotiques ont représenté 33 110 décès et 874 541 années de vie corrigées de l’incapacité (AVCI) d’après les estimations. Ces chiffres montrent que le fardeau associé à ces infections (170 AVCI pour 100 000 habitants) est similaire au fardeau de la grippe, de la tuberculose et du VIH combinés (183 AVCI pour 100 000 habitants).

Fait préoccupant, 39 % du fardeau est dû à des infections par des bactéries résistantes aux antibiotiques de dernière intention tels que les carbapénèmes et la colistine.

Des variations entre les pays ont été constatées, ce qui souligne la nécessité de stratégies de prévention et de contrôle adaptées aux besoins de chaque pays, ainsi que d’une coordination à l’échelle de l’UE/EEE et du monde.