Des syncopes répétées, sans prodrome…

Jean-Claude Deharo
Chef de service de cardiologie, CHU La Timone - Aix Marseille Université Marseille

Nous présentons ici un cas typique de « syncopes adénosine-sensibles ». Ce type de syncopes réflexes correspond à une entité récemment décrite, dont les caractéristiques cliniques sont différentes de celles des syncopes vagales et des autres syncopes réflexes. L’absence de prodrome qui les caractérise explique la sévérité fréquente des symptômes. Elles répondent très bien à la stimulation cardiaque.