Un problème de chargement est survenu. Vous n'avez accès à ce contenu

Vous n'êtes pas autorisé à accéder à cette présentation.

Efficacité et tolérance des antiviraux oraux du VHC dans la vraie vie

OK

Une erreur s'est produite lors du chargement du contenu.

Merci de recharger la page et d'essayer à nouveau.

Rechargez votre page
>>
<<
 
Vous avez commencé à jouer à ce contenu dans le passé
Rejouer
Reprendre
 
Login or join to view
Cliquez pour commencer
 

Efficacité et tolérance des antiviraux oraux du VHC dans la vraie vie

Pr Stanislas Pol
Chef du service d’Hépatologie, Hôpital Cochin - Paris
 
 

Les antiviraux directs du VHC permettent 95% de guérison avec 8 à 12 semaines de traitement, quel que soit le profil du patient (cirrhotique, pré-traité, obèse ou coinfecté par le VIH) avec une tolérance satisfaisante. L’espoir de guérir tous les patients (le re-traitement des 2 à 3% de patients en échec est efficace) ouvre la voie de l’élimination du VHC dans le monde.