Un problème de chargement est survenu. Vous n'avez accès à ce contenu

Vous n'êtes pas autorisé à accéder à cette présentation.

Cannabis : les risques liés à l’usage chez l’adolescent et l’adulte jeune

OK

Une erreur s'est produite lors du chargement du contenu.

Merci de recharger la page et d'essayer à nouveau.

Rechargez votre page
>>
<<
 
Vous avez commencé à jouer à ce contenu dans le passé
Rejouer
Reprendre
 
Login or join to view
Cliquez pour commencer
 

Cannabis : les risques liés à l’usage chez l’adolescent et l’adulte jeune

Dr Philippe Nuss
Docteur en Psychiatrie, Service de psychiatrie et de psychologie médicale, CHU Saint-Antoine, UMR 7203  Laboratoire des biomolécules - Université Pierre et Marie Curie Paris VI
 
 

Le cannabis est de très loin la première des drogues illicites chez les 15 - 77 ans. Son usage problématique a augmenté significativement dans cette tranche d’âge depuis une dizaine d’années. Les concentrations en substances actives sont très variables entre deux produits consommés ce qui en complexifie la législation. Les deux substances principales sont. le THC (Tétra-hydro-cannabinol), agoniste partiel des récepteurs CB1, impliqué dans la plupart des effets psychotropes et le CBD (cannabidiol ) antagonise les effets du THC, antagoniste indirect des CB1. Il ne faut pas négliger l’existence de développement de troubles schizophréniques en lien avec la consommation de cannabis chez certains sujets. Au moment où le débat sur la dépénalisation du cannabis est engagé, l’information autour du cannabis et de ses dangers doit être renforcée.