Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'est disponible que pour les utilisateurs enregistrés. Pour continuer merci de vous identifier ou Créer un compte gratuitement
  • Difficile

Anticoagulant direct en prévention secondaire de l’AVC ischémique cryptogénique

Chez les patients ayant eu un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique d’origine indéterminée (cryptogénique), un traitement par un anticoagulant oral direct (dabigatran, 110 ou 150 mg x 2/jour) est associé, après 20 mois environ et comparativement à un traitement par aspirine (100 mg/jour), à un risque relatif (RR) :