Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'est disponible que pour les utilisateurs enregistrés. Pour continuer merci de vous identifier ou Créer un compte gratuitement
  • Difficile

Prévenir les exacerbations de BPCO par un bêta-bloquant cardiosélectif

Chez les patients ayant une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) modérée à sévère (VEMS moyen 41% de la valeur théorique, ≥1 exacerbation au cours de l’année précédente), un traitement par un bêta-bloquant cardiosélectif (métoprolol à libération prolongée) est associé, comparativement au placebo, à un risque relatif (RR) de nouvelle exacerbation au cours de l’année suivante: