Question du jour
  • 5 Pts
  • Difficile

Association thiénopyridine et IPP : y a-t-il un risque?

Chez les patients traités par un antiagrégant plaquettaire de la famille des thiénopyridines (ex. ticlopidine, clopidogrel, prasugrel), l’administration conjointe d’un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) pourrait être associée, comparativement à l’absence de prise d’IPP, à une augmentation du risque relatif (RR) de:


Voir plus