• COVID-19 et inhibiteurs du SRA : une méta-analyse montre un bénéfice sur le plan de la survie

    L’analyse s’est concentrée sur les patients atteints d’une hypertension qui prenaient des inhibiteurs du SRA.

  • À l’échelle mondiale, seuls 15,8 % des adultes hypertendus ont une PA bien contrôlée

    Une vaste enquête mondiale révèle que de nombreuses améliorations sont possibles.

  • Le marqueur d’insulinorésistance présente une corrélation avec la morbidité et la mortalité du COVID-19

    L’indice triglycérides-glucose pourrait être un marqueur utile pour prédire les résultats défavorables liés au COVID-19.

  • Suivi post-infarctus: résultats concluants avec la télésurveillance

    Selon une publication du JAMA Network, la télésurveillance de la pression artérielle après un infarctus du myocarde via une application sur téléphone mobile s’avère aussi efficace qu’un suivi conventionnel en clinique.

  • DT2 : une réduction intensive de la PA systolique entraîne des bénéfices même dans le cas d’une PA diastolique basse

    L’abaissement intensif de la PAS a diminué le risque de MCV faisant partie du critère d’évaluation composite dans l’essai ACCORD.

  • COVID-19 et inhibiteurs du SRA : le débat enflammé sur la susceptibilité s’apaise peu à peu

    Une grande étude de cohorte aux États-Unis n’a découvert aucun lien entre les iECA, les ARA et l’infection au SARS-CoV-2.

  • Une méta-analyse fait le lien entre la rosacée et le risque de maladie cardiométabolique

    Les résultats indiquent la nécessité d’un renforcement du dépistage chez les patients atteints d’une rosacée.

  • COVID-19 : des résultats internationaux viennent compléter les données probantes concernant la sécurité d’emploi des inhibiteurs de RAS

    Aucune association avec la mortalité n’a été identifiée chez les patients hospitalisés atteints d’une maladie CV.

  • La sévérité et la mortalité du COVID-19 ne sont pas liées aux inhibiteurs du SRA dans une cohorte de Wuhan

    Une grande série de cas dans un seul centre a évalué des patients atteints d’une hypertension.

  • Atteintes multi-organiques & COVID-19 : quoi de neuf au 29 avril 2020 ?

    Ces derniers jours du mois d’avril nous en apprennent encore beaucoup sur le tropisme de ce virus, qui loin de se contenter des poumons, s’attaque à de multiples organes. Un point sur les données récentes dans ce domaine.

  • Les iECA/ARA sont associés à une réduction de la mortalité dans le cadre du COVID-19

    Cette association s’est maintenue, par rapport à leur non-utilisation et par rapport à l’utilisation d’un autre type d’antihypertenseur.

  • L’exactitude des moniteurs de la PA à domicile n’est souvent pas validée

    Une étude australienne dévoile un problème majeur concernant le monitorage à domicile.

  • Dénervation rénale par cathéter chez des sujets non traités par antihypertenseur

    Une étude randomisée s’est intéressée à l’efficacité et à la tolérance de la dénervation rénale par cathéter chez des sujets hypertendus.

  • COVID-19 et diabète : le Royaume-Uni émet des recommandations pour la prise en charge des patients hospitalisés

    L’algorithme de l’Association des diabétologues cliniciens britanniques (Association of British Clinical Diabetologists) proposera des recommandations dynamiques.

  • COVID-19 : 36 % des patients hospitalisés présentent des symptômes neurologiques

    Les patients présentant des infections sévères étaient plus susceptibles de présenter des manifestations neurologiques.

  • Le traitement par GLP-1RA et par SGLT2i réduit la PA chez les patients atteints d’un DT2

    La réduction du poids a été associée à la réduction de la PA avec les deux traitements.

  • À ce jour, 14 sociétés plaident en faveur de la poursuite des inhibiteurs du SRAA chez les patients atteints du COVID-19

    Les auteurs d’un rapport spécial paru dans la revue NEJM citent 12 rapports émis par la Chine pour étayer leur position.

  • Voir plus