• Tests sérologiques et COVID-19 : quoi de neuf au 6 mai 2020 ?

    Les tests sérologiques ont une utilité certaine en épidémiologie, dans des conditions bien définies. En revanche, ils n’ont un intérêt diagnostique que dans certaines situations et de toute façon pas dans la première semaine après apparition des symptômes.

  • Derrière l’interaction entre SARS-CoV-2 et ACE2, de nombreux aspects cliniques

    ACE2 est le récepteur clé permettant au virus d’entrer dans les cellules de l’hôte et de favoriser le développement du COVID-19. Mais ses disparités d’expression, selon des facteurs génétiques ou non génétiques, pourraient expliquer d’autres observations épidémiologiques...

  • Impact du COVID-19 sur les ventes de médicaments : certaines explosent tandis que d’autres chutent de façon inquiétante

    D’après les derniers résultats d’une étude pharmaco-épidémiologique, la vente sur ordonnance de certains médicaments liés à la pandémie de COVID-19 explose tandis que celle d’autres médicaments comme les vaccins chute de façon inquiétante.

  • COVID-19 : une équipe française confirme le risque de micro-thromboses pulmonaires

  • COVID-19 : la sérothérapie désormais possible hors essais cliniques

    L’ANSM autorise l’utilisation du plasma de personnes convalescentes du COVID-19 en dehors des essais cliniques en cours, lorsque l'inclusion d'un patient dans un essai n'est pas (ou plus) possible.

  • Faut-il utiliser des écrans faciaux ou des masques faciaux pour contenir la propagation du COVID-19 au sein de la population ?

    Un article d’opinion de la revue JAMA plaide en faveur des écrans faciaux.

  • Efficacité et tolérance des vaccins ROR et varicelle : une nouvelle revue de la littérature

    La revue Cochrane évaluant l’efficacité et la tolérance des vaccins ROR et varicelle vient d’être mise à jour.

  • COVID-19 : Les masques en population générale sont-ils vraiment utiles ?

    Il n’y a pas de preuve irréfutable de l’intérêt du port de masque par la population générale. Cependant une série d’arguments plaident en sa faveur, notamment dans quelques études récentes.

  • COVID-19 : peut-on être contaminé en mangeant ou en faisant ses courses ?

    Face à l’épidémie de COVID-19, certains s’inquiètent du risque de contamination quand ils font leurs courses ou consomment des aliments potentiellement contaminés. Pour répondre aux questions les plus fréquemment posées, l’Anses a examiné ces risques.

  • COVID-19 : une initiative internationale identifie de nouvelles pistes thérapeutiques

    Un travail international, mené par une centaine de scientifiques, parmi lesquels des chercheurs de l’institut Pasteur, ont recensé près de 70 molécules déjà existantes – autorisées ou en développement – capables de contrer l’interaction entre le virus et l’hôte et constituant de nouvelles approches pour contrer la maladie COVID-19.

  • COVID-19 : des résultats internationaux viennent compléter les données probantes concernant la sécurité d’emploi des inhibiteurs de RAS

    Aucune association avec la mortalité n’a été identifiée chez les patients hospitalisés atteints d’une maladie CV.

  • Prescriptions d’antidépresseurs chez la mère et « vulnérabilités » développementales

    Les mères s’étaient fait prescrire ces médicaments en raison de troubles de l’humeur et de l’anxiété.

  • COVID-19 : Point de situation de l'épidémie en France et dans le monde au 4 mai

    Une semaine décisive

  • Les conditions météorologiques peuvent-elles influencer la dynamique épidémique ?

    Une nouvelle étude chinoise menée à partir des données de 166 pays suggère une association entre les conditions météorologiques et l’incidence du COVID-19…

  • Voir plus